Le bail de l’étang de Chancelade: 8 ans de déficit

Le bail de l’étang de Chancelade: 8 ans de déficit

 

 

 

En 2016:Location bail : 23 540 €Foncier: 6 790 €Total: 30 330 €

Le bail de l’étang de Chancelade : 8ans de déficit

 

Ces tableaux représentent le bilan de la location par la commune de Charensat de l’étang privé de  Chancelade sur la durée du bail de 8 ans.  Le bilan porte uniquement sur les frais de fonctionnement et sans tenir compte non plus  des charges patronales.

On constate que ces frais sont en constante augmentation depuis 2009, ils ont plus que doublé en 8ans, dépassant largement les 60 000€ en 2015 et 2016. Le déficit annuel est de 25 000€ en moyenne. De 2008 à 2016, nous avons dépensé 330 000€ de frais, ce qui porte le déficit de l’étang à plus de 200 000 €  depuis le début du bail. Pour que cela soit plus parlant cela signifie que le  déficit cumulé représente  donc 30% du budget de fonctionnement de Charensat  en 2016 ( chiffres du bulletin municipal 2017= 595 823€). En rêvant un peu, on imagine les améliorations qui auraient pu être apportées à notre commune.

Le bilan de Chancelade est très déficitaire ainsi que nous le disons depuis des années, contredits jusqu’à présent par le maire qui assurait le contraire. Le résultat catastrophique de la « pêche » de Chancelade le 11 novembre enfonce encore un peu plus les comptes. La pêche miraculeuse qui devait couvrir une partie les frais n’a pas eu lieu.

Avec un bilan financier si négatif, il faut donc se poser la question de l’intérêt de la location de l’étang de Chancelade avec de tels coûts de fonctionnement.

Les ventes de cartes plafonnent à 19 000€ en 2016, elles ne couvrent même pas la location de l’étang qui s’élève à plus de 23 000€ auquel il faut ajouter la taxe foncière de 6800€   qui du fait du bail est  à la charge de la commune de Charensat.

Pour autant ce n’est pas le fait du déficit qui pose problème, car s’il profitait à toute la population, il pourrait se justifier comme d’autres actions qui n’apporte pas un bénéfice financier direct, mais apporte un service : école, garderie… On  se demande encore où est l’intérêt général  des Charensatois dans cette location.

Car on compte sur les doigts de la main les habitants de Charensat possédant une carte de pêche annuelle et qui prennent plaisir à pêcher dans l’étang. Dans le cas présent, le déficit, couvert par les impôts des administrés de Charensat puisqu’il est géré dans le budget général de la commune  permet de  satisfaire des pêcheurs extérieurs à la population de Charensat.

Depuis le début de la location, cette activité est déficitaire et cela n’a aucune chance de changer.

De plus, la mairie n’étant pas propriétaire, les travaux sont à fonds perdus,  il n’y aura pas de retour d’investissement. Ainsi l’observatoire a couté environ 10 000€, les tables et la plateforme 25 000€, 110 000€ de pontons, cheminements et étude …

Avant le  renouvellement du bail, les minoritaires avaient demandé de réduire le coût  de cette activité en proposant d’une part, la diminution du loyer et la prise en charge de la taxe foncière par les propriétaires et d’autre part, que l’on puisse faire des activités de loisirs et de baignade, afin qu’au moins  la population de Charensat , enfants, petits enfants , puissent en profiter. Finalement le maire n’a pas fait aboutir la demande des conseillers qui souhaitaient dans sa grande majorité la diminution des frais. Et malgré les résultats calamiteux de ce bail, sans intérêt pour les Charensatois, le bail n’a pas été dénoncé, il a été renouvelé par tacite reconduction.

Rien ne change donc, malgré les avertissements, les comptes preuves à l’appui. L’ignorance de la situation ne pourra pas être invoquée comme excuse de mauvaise gestion.

Et on est reparti pour 8 ans …

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Image CAPTCHA

*